• De la persévérance et du relachement

    Aller jusqu'au bout de l'effort, ce n'est pas seulement résister, mais aussi se laisser aller. Georges Courteline

    Lorsqu’on dit de quelqu'un qu'il "se laisse aller", on ne définit pas franchement un comportement orienté sur la persévérance ! Et pourtant...A y réfléchir, le marathonien est mu par des énergies contradictoires : il lui faut mettre en œuvre une forte volonté mais aussi une grande docilité; il lui faut allier

    l'intensité et la durée,

    l'attention et la tension,

    la souplesse et la concentration,

    l'humilité et le désir de victoire,

    la joie et la peine.

    S'il est cambré sur l'effort, il est probable que ses forces le lâcheront; il lui faut à un moment avancer en quelque sorte en roue libre, relâcher l'effort, se laisser aller.Il en est de même pour toutes les actions qui nécessitent des vertus de courage, de ténacité et de résistance : vient un moment où, si l'on veut gagner la course,il importe de lâcher prise et de se laisser aller.

    François Garagnon. Les pensées revigorantes

    De la persévérance et du relachement


  • Commentaires

    1
    Damien
    Vendredi 16 Novembre à 08:23
    Là est toute la difficulté, à méditer effectivement. Merci coach !
    2
    Vendredi 16 Novembre à 15:55

    Quand le coach pique les bouquins de sa femme!! winktongue

     

     

    3
    Nadia
    Vendredi 16 Novembre à 21:54

    Ben, il a bien fait de les piquer et de partager ces belles paroles.

    Alors merci à vous deux ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :